Kamand Razavi

Artiste photographe

le Corps trahi

Le projet « le Corps Trahi » a débuté comme une catharsis, fruit d’une confrontation à la colère et à la frustration de la condition féminine. Il expose l’amertume du gâchis d’une vie, d’une identité refusée, masquée sous d’innombrables masques de censure à travers une série de photos personnelles brûlées, déchirées, perforées, maltraitées symbolisant le désespoir et la radicalité.

previous arrow
next arrow
Slider